Santa Rosalia

Santa Rosalia

Ville-étape avant Las Tres Virgenes, Santa Rosalia est vraiment spéciale, un Musée à ciel ouvert. Il y a plus d’un siècle, la Compagnie minière française El Boleo s’est installée ici pour extraire du cuivre.

Compagnie El Boleo

La Compagnie El Boleo a travaillé à Santa Rosalia jusqu’en 1954, date à laquelle sa concession expirait.

Tout est resté pratiquement en l’état, et c’est ce qui fait le charme et l’intérêt de Santa Rosalia.

Contrairement à de nombreux autres sites miniers, les installations industrielles situées au cœur même de la ville, n’ont jamais été démantelées.

Les vieilles locomotives, wagons, rails, équipements miniers et machines sont visibles un peu partout. Les principaux bureaux de la société minière ont été convertis en musée industriel.

Le Musée de la Mine, les quartiers administratif et résidentiel du personnel minier français valent vraiment le déplacement.

L’ancienne usine de traitement du cuivre, située prêt du port de chargement du minerai, vaut aussi le coup d’oeil.

Vous ne manquerez pas de visiter la vieille ville et la boulangerie El Boleo, ainsi que la très célèbre Eglise Santa Barbara, qui aurait été conçue par Gustave Eiffel.
Mention spéciale à l’ Hotel Frances, toujours en activité. Nous avons visité, c’est un Hotel-Musée !

Nous avons choisi un hôtel un peu à l’extérieur de la ville : Las Casitas. Vue magnifique sur la Mer de Cortès et les iles. Pas de restaurant, donc repas en ville.

Pour vous restaurer : Terco’s Pollito – Avenidad Obregon y Calle Playa – Santa Rosalia

En remontant la rue, sur le côté gauche : un Super Tacos « local » : On vous donne une tortilla et vous vous débrouillez avec ce qu’il y a sur le comptoir…..